top of page
Rechercher

La positivité

Plus facile à dire qu’à faire non ? Aujourd’hui, je vous donne mes clés qui m’ont aidé à voir la vie de manière plus positive.


 

Hello mes soleils. En ce temps morose, je me suis dit que j'allais vous concocter un petit article sur la positivisme. Remettons un peu de soleil dans nos vies si vous le voulez bien.


Qui n’a pas déjà entendu parler de la psychologie positive ? Ah, c’est un joli nom qu’on entend souvent dans le développement personnel mais au final on a beaucoup d’idées reçues sur elle. Non, ce n’est pas être H24 joyeux. Ça n’existe pas, ça se saurait si on avait un petit bouton « mode positif activé » à appuyer pour que tous nos problèmes s’envolent comme par magie. Ma définition de la pensée positive, c’est d’entraîner son cerveau à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Pour autant, je ne vais pas vous dire de TOUJOURS être positif ou de TOUJOURS chercher le bon côté des choses. Au travers de 8 conseils, je t’explique « ma » version de la pensée positive. Une pensée positive déculpabilisante car le principe c’est tout de même de vivre mieux, pas que ça soit encore pire.


1. J’accepte mes émotions (STOP la culpabilité pleaseee !)


Contrairement à la croyance populaire, on a le droit de ressentir des émotions désagréables. La pensée positive n'est pas synonyme d'étouffer ses émotions au contraire. C’est les ressentir, les voir, les comprendre, les accepter et enfin les laisser partir. Un ressenti, s’il est là, c’est pas pour rien. C’est pour t’apprendre quelque chose, te faire passer un message. C’est un fait neutre. Cependant, si ça te fait mal, t’attriste, te met en colère (etc), c’est ok. C’est pas grave. C’est même sain. Parfois, il ne faut pas trop chercher midi à quatorze heure non plus. Oui, cette personne t'a déçu, c’est la vie. Est-ce que tu en es mort ? Non. Est-ce que malgré tout ta vie est sympa ? Oui. Bon bah y’a plus qu'à poursuivre son chemin.

L’important est de se rappeler qu’une émotion, n’est qu’une émotion, ce qui m’envoie au prochain point.


2. Je ne suis pas mes émotions (ah le voilà encore lui !!!)


Je sais, c’est un concept bizarre. Pourtant, une fois qu’on comprend et intègre cette idée, la vie devient tout à coup bien plus facile.

Une émotion, c’est un sentiment que l’on a à un instant T. Par exemple, j’ai perdu mon chien en août l’année dernière. Quand j’y pense ou que j’en parle, ça me rend triste. Ce n’est pas pour autant que j’estime être malheureuse ou condamner à être triste pour le restant de ma vie. Non, en réalité, je me sent bien plus heureuse dans ma vie ces derniers mois alors que sa perte m’a beaucoup affectée. Conclusion : il faut se détacher de ses émotions.

Il faut se dire que « oui pour ça je suis en colère, déçue, triste… mais ça ne définit pas toute ma vie » . A partir de ce moment-là, on voit combien on a de raisons d’être positif dans la vie.


Ces deux premiers conseils sont les plus importants car ça va changer ta conception de la pensée positive. On est pas là pour ne « rien ressentir » ou que ce soit que positif. On a le droit de souffrir, de s’ouvrir au chagrin, simplement ça ne nous définit pas et ça ne veut pas dire que la vie est triste. C’est juste la vie. Il n’y a pas de honte ou de culpabilité à avoir.


3. Observer son langage intérieur (Allo, y'a quelqu'un là-dedans ?!)


Ce conseil vient chatouiller cette mauvaise habitude que l’on a tous. Notre langage intérieur va nous faire basculer d’un côté ou de l’autre de la barrière. Rappelez-vous de la fois où j’ai parlé du parallèle entre les plantes et nous-mêmes. Si l’on prend deux plantes différentes et qu’à l’une on lui parle de manière positive et l’autre de manière négative, leur évolution va être totalement différente. L’une va être resplendissante, l’autre, bonne pour la poubelle. Il en va de même pour nous. Plus ta petite voix intérieure est méchante et agressive, plus tu seras négative et mal dans ta peau. L’exercice est simple : observe pendant quelques jours la manière dont tu te parles (par exemple quand tu croises un miroir) et les effets que ça a sur toi. Puis la semaine suivante, essaie un maximum de changer ton discours intérieur. Remarque la différence dans ton humeur. Ça change tout, promis.

Par ailleurs, il faut aussi faire attention aux impératifs que l’on se donne, les « il faut que », « je dois » et même les « je m’efforce de ». Tout ça ne donnerait-il pas l’impression d’un gros déséquilibre au niveau alignement ? C’est le point suivant.


4. Se sentir aligné


Je ne me suis jamais sentie aussi positive que depuis que je me sens alignée avec ce que je fais et ma manière de vivre. Logique non ? Pourtant, on laisse bien trop souvent cette idée de côté. Si tu te sent dans le négatif, pose-toi simplement la question. Pourquoi je me sent comme ça ? Pourquoi j’arrive pas à positiver ? Est-ce que c’est parce que je me sent pas à ma place ? Est-ce que c’est parce que, finalement, j’ai pas l’impression de vivre comme je devrais ou voulais ? Est-ce que c’est parce que je sens qu’il manque quelque chose à ma vie ? Est-ce que c’est parce que j’ai besoin de faire plus ou quelque chose de nouveau ? Bref, tu as compris l’idée. Tant que tu n'es pas à l’aise dans ta vie et fière de qui tu es, tu n'arriveras jamais à positiver.


5. Vivre dans le moment présent


Tu vas me dire, ça aussi, c’est encore une belle phrase de développement personnel auquel on comprend que dalle. En faite, il suffit de s’y pencher un peu plus pour comprendre. On y reviendra dans un autre article où je t'expliquerai comment je suis passée de cette exacte pensée à « mais ça change tout ! ». Pour l’instant, je souhaite simplement te dire que plus tu apprécies les petites choses, les moments de total flow, plus la vie te semblera belle et sacrée.


6. Cultiver la joie


Ce conseil va bien sûr avec le précédent mais il est encore plus poussé. Tu veux du positif ? Va le chercher non d’une pipe en bois ! Fais les activités qui te procurent de la joie, vois du monde (quand on pourra !), réalise tes rêves, fais une bucket list, prend l’apéro, lis un bon bouquin, achète des fleurs, joue de la musique, bref amuse-toi. Encore une fois, c’est simple et tout bête. Pourtant, avec notre chère société on ne vit que pour travailler.

C’est pas ça vivre, c’est survivre. Médite là-dessus… ;)


7. La loi de l’attraction


Je pense ne pas avoir à l’expliquer en long, en large et en travers. Le principe est simple : plus tu penses positif, plus tu auras du positif dans ta vie et à l’inverse plus tu es négatif, plus du négatif te tombera dessus. Il faut juste croire que la vie, c’est ça. Ce qui (comme par hasard !) m’amène au dernier point.


8. Croyez en la vie, en l’univers


Que ce soit en l’univers, en la vie, au destin, en Dieu, je m’en fiche, aies la foi. La foi que tout arrive comme ça doit arriver, que tout arrive pour une bonne raison. Que tes rêves se réaliseront parce que quelque chose est là pour t'aider à y arriver.

Moi, j’aime travailler avec la lune, faire des rituels, des vœux. C’est une façon parmi tant d’autres.


Crois en toi.



Dis-moi ce que tu en penses et tes propres « trucs » pour être plus positif ! Et rejoins-moi sur instagram ici.



With all my love,


Elise


Mon kit gratuit sur l'anxiété est toujours disponible ici.

Posts récents

Voir tout

Commentaires


Post: Blog2_Post
bottom of page